Toiture amiante : que faire ?

La majorité des toitures en fibro ciment construites avant les années 2000 contiennent de l'amiante. Dans ce guide nous vous présentons les solutions à mettre en œuvre pour traiter ce problème à moindre frais.

Toiture amiante : que faire ?

CONSEILS FABRICANT MAISON ÉTANCHE PAR ARCANE INDUSTRIES

PRODUIT ÉTANCHÉITÉ TOITURE

Au sommaire de cet article : 

Reconnaître une toiture en fibrociment amiante

Pour faire simple, toutes les toitures en fibrociment construites avant 1997 contiennent très probablement de l’amiante : ce matériau étant très majoritairement utilisé en construction au XXe siècle.

Vous reconnaitrez les plaques de fibrociment par leur aspect généralement ondulé, de couleur grisâtre, et d’une épaisseur inférieure à 1 cm. Elles sont composées d’un mélange de ciment et de fibres d’amiante. On parle parfois d’Eternit pour les désigner, du nom de la marque principale qui les fabriquait. Le fibrociment se présente aussi sous la forme d’ardoise ou de tuile.

En 1997, l’utilisation de l’amiante a été interdite. Les nouvelles constructions ne peuvent plus en contenir, toutefois, le bâti existant peut être conservé.

Si votre toiture est antérieure à cette date, il est très probable qu’elle contienne de l’amiante. Toutefois, la seule façon de le savoir avec certitude est de faire appel à une entreprise spécialisée qui analysera la composition des plaques. Si vous ne souhaitez pas réaliser ces analyses, considérez par précaution que votre toiture est contaminée.

Il existe des solutions simples à mettre en œuvre pour limiter les dangers de l’amiante. Nous vous les présentons dans la suite de cet article.

Traiter un toit en amiante

encapsulage amiante

Il existe plusieurs solutions pour traiter l’amiante d’une toiture :

  • élimination : retrait des panneaux contaminés.
  • encoffrement : par une surtoiture métallique, qui cloisonne les zones contaminées
  • encapsulage : avec une peinture étanche, qui emprisonne les fibres dans la matière. C’est la solution la plus simple à mettre en œuvre.

Les deux premières solutions doivent être réalisées par des professionnels. La peinture peut être mise en œuvre directement par les particuliers.

résine encapsulage amiante

ARCACOVER AMIANTE

Cette peinture, à base de résine, encapsule l’amiante. Très élastique, elle résiste à des allongements très importants, sans rupture, pour une protection maximale.

La peinture d’encapsulage ARCACOVER AMIANTE est fabriquée en France par Arcane Industries, entreprise spécialiste des questions d’étanchéité. Elle résiste au vieillissement, aux intempéries (gel, pluie, UV), et aux variations de température de -20°C à +80°C. Elle peut aussi bien être appliquée en extérieur qu’en intérieur (dans le cadre d’une sous face amiantée) : en phase aqueuse, elle dégage très peu d’odeur.

Elle est disponible en trois teintes, gris, blanc et tuile, pour un encapsulage discret de votre toiture.

Il existe plusieurs types d’encapsulage :

  • encapsulage pour isoler l’amiante et empêcher la contamination
  • encapsulage avant mise en place d’une solution d’encoffrement
  • encapsulage pour retrait et destruction des plaques de fibrociment

Chaque type d'encapsulage nécessite une mise en œuvre spécifique, que vous retrouvez sur la notice du produit. Toutefois, la préparation du support est identique pour tous. Cette étape est primordiale à la réussite de l’étanchéité.

Commencez par nettoyer votre toiture. Surtout, n’utilisez pas de nettoyeur haute pression : il risque d’endommager le support et de libérer des particules d’amiante. Utilisez plutôt un produit biocide pour supprimer les dépôts verts et les moisissures.

Le taux d’humidité du support doit être inférieur à 5%. Utilisez un testeur d’humidité. L’humidité contenue dans le support, en s’évaporant, risque de provoquer le décollement de la peinture. Il est primordial de vérifier que le support est sec pour garantir l’adhérence de la peinture.

Appliquez simplement la peinture au rouleau (ou au pistolet Airless), suivant les consommations indiquées dans la fiche technique.

L’encapsulage de l’amiante offre une protection tout aussi efficace qu’un désamiantage, mais bien plus économique. C’est une solution accessible à tous pour lutter contre les dangers de l’amiante.

Les dangers liés à l’amiante

publicité toiture amiante

L’utilisation de l’amiante dans le secteur du bâtiment a connu son apogée au XXe siècle. On l’apprécie alors pour ses propriétés ignifuges et isolantes. Il est utilisé dans de nombreux domaines du bâtiment : couverture, faux-plafond, enduit, canalisation, dalles de sol, flocage, joints…

En 1997, son utilisation est définitivement interdite en France. Mais on le retrouve toujours dans de nombreux bâtiments antérieurs à cette date.

Le danger de l’amiante est sa désagrégation en de micro-particules particulièrement cancérigènes. Ces micros-fibres, invisibles à l'œil nu, restent en suspension dans l’air. Une fois inhalées, elles se déposent dans les poumons et peuvent provoquer de graves cancers, jusqu’à 50 ans après l’inhalation. L’amiante constitue un problème majeur de santé publique et de santé au travail.

L’amiante est un minéral à texture fibreuse. Il en existe plusieurs types, dont trois utilisés en toiture :

  • la chrysolite (amiante blanc)
  • l’amosite (amiante brun)
  • la crocidolite (amiante bleue)

La chrysolite est la plus utilisée dans les plaques d’amiante. C’est aussi la moins dangereuse des trois.

Les toitures en fibrociment, avec le temps, se détériorent. Elles s'érodent sous l’action des intempéries, répandant des fibres d’amiante. En bon état, ces toitures ne posent pas problème : les fibres sont maintenues dans le ciment, elles ne posent pas de problème de santé publique. Cependant, si vous constatez des traces d’usure, il est conseillé d’agir.

Pour éviter de répandre les fibres d’amiante, ne découpez pas les plaques, et ne les déplacez pas vous-même sans prendre vos précautions.

La réglementation en vigueur

toiture amiante fibrociment

Plusieurs textes de lois définissent la conduite à adopter en cas de contact avec de l'amiante. 

En général, les toitures amiantées peuvent être conservées.

Il sera obligatoire d’en changer si la quantité d’amiante est supérieure à 5 fibres par litre d’air. Vous pourrez connaître ce taux en faisant appel à un spécialiste.

Ce qui est interdit, en revanche, c’est de libérer de la poussière d’amiante, par exemple via un nettoyage haute pression ou en cassant les matériaux.

Il est obligatoire de faire un diagnostic de votre toiture dans certains cas, comme par exemple avant la vente de votre bien, ou avant de réaliser certains travaux.

Questions fréquentes sur le désamiantage

Quels sont les risques d'un toit amianté ?

Le principal danger de ce matériau est l'émission de micro particules hautement cancérigènes. Les maladies peuvent se déclarer jusqu'à 50 ans après la première exposition. L'utilisation de l'amiante a été interdite à la fin du 20e siècle, toutefois, les toits peuvent toujours en contenir. Le désamiantage n'est pas obligatoire, mais il est conseillé de traiter votre surface. Retrouvez plus de conseils dans cet article.

Faut-il faire appel à un professionnel en cas de toit amianté ?

Il n'est pas obligatoire de contacter un professionnel. Dans la majorité des cas, vous pouvez conserver votre couverture. Pour connaître l'état exact de votre surface, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée qui réalisera un diagnostic vous indiquant la présence ou non de micro fibres dans l'air. Si vous ne souhaitez pas faire appel à un spécialiste, vous pouvez vous-même réaliser en prévention l'isolation de votre surface grâce à une résine d'étanchéité. C'est la solution la plus simple et la plus économique. Contactez-nous pour un devis gratuit.

Quand réaliser le désamiantage de ma surface ?

Il est obligatoire de désamianter un toit lorsque la quantité de fibres dans l'air est supérieure à 5. Faites appel à un professionnel pour réaliser ces mesures. Si vous venez d'acquérir un bien immobilier contenant de l'amiante, et que vous souhaitez limiter les risques, privilégiez une solution d'encapsulage. Vous pouvez la mettre en œuvre vous-même : il s'agit d'une peinture épaisse, qui forme une membrane protectrice. Retrouvez plus d'informations sur cette page.

Puis-je réaliser moi-même le désamiantage de mon toit ?

La loi interdit aux particuliers de désamianter. Les normes de sécurité sont strictes, et doivent être mises en œuvre par des professionnels. Le traitement des déchets doit suivre un cycle particulier. Toute manipulation d'un matériau amianté peut dégager des fibres cancérigènes. Il est formellement interdit aux particuliers de découper de l'amiante, ou de procéder à un nettoyage sous haute pression. En général, il n'est pas obligatoire de désamianter les toits. Mais pour avoir l'esprit tranquille, vous pouvez procéder vous-même à la rénovation de votre couverture. Utilisez une résine d'isolation qui encapsule le matériau. Obtenez un devis gratuit pour la rénovation de votre toiture sur cette page.

RETROUVEZ CES PRODUITS AU MEILLEUR PRIX, LIVRAISON RAPIDE :

RÉSINE D'ÉTANCHÉITÉ

Confiance

Factures disponibles

Disponibilité

100% des produits en stock

Conseils d'experts

Des conseillers pros réactifs à votre écoute

Livraison rapide

et direct sur chantier

Contactez-nous
Demande de rappel